t’es puni! Va faire du laser!

Comment se passe une opération au laser pour nous (pauvres diabétiques)?

Le diagnostic de rétinopathie

J’avais pour habitude de me rendre une fois par an comme tout bon diabétique (en sautant parfois une année) chez l’ophtalmo(logiste) pour une visite de routine. A chaque fois j’entendais la même rengaine: »fais attention aux gros écarts de glycémie sinon tu vas avoir des complications », « arrête la fiesta » etc…. Si on m’avait dit: »si t’arrêtes pas tu vas devoir faire du laser parce que ta rétine se détériore » ET « le laser est une torture sadique » j’aurais sûrement prêté une oreille plus attentive.

Mon cerveau lisant ces entrevues comme suit::

  • « fais attention sinon »: t’inquiète t’as une marge de manœuvre énorme
  • « tu vas avoir des complications »: Au pire ce ne sont que des « complications », je pense que « cécité » ou « énormes problèmes » sont des termes auraient eu plus d’impact.

Bref en bon âne bâté je n’écoute rien et fonce logiquement droit dans le mur. Le mur, cette fois-ci, c’est celui de l’hôpital des Quinze Vingt à Paris, centre ophtalmologique mondialement reconnu que j’aurais préféré ne pas connaître. A force de jouer au yoyo avec la glycémie, les années de diabète se succédant, je suis victime d’un début de rétinopathie. Mon ophtalmo m’explique donc que je vais devoir suivre une thérapie au laser plutôt gênante. Ce mec-là (mon ophtalmo), que j’apprécie beaucoup au passage, s’il avait été à la guerre et qu’un obus avait explosé à côté de lui en lui arrachant un bras et les deux jambes, se serait exclamé: « haaaaaaaaaaaaaaaaaaa! C’est plutôt gênant!!!! ». J’exagère évidemment, je ne voudrais pas effrayer ceux d’entre nous qui auront à l’avenir à subir ce type d’intervention MAIS ne vous attendez pas à une promenade de santé.

Du cabinet au bloc

Je trouve cela primordial de décliner les événements car les médecins demeurent étrangement évasifs lorsqu’ils évoquent ces séances et beaucoup d’entre nous préféreraient j’en suis sûr savoir de quoi il retourne.

  • la microangiographie

Au préalable, Hormis les analyses sanguines traditionnelles, une microangiographie vient confirmer le diagnostic de l’ophtalmo et définit le nombre de séances de laser. J’ai subi cet examen à l’hôpital (il peut aussi être pratiqué par le spécialiste à son cabinet). En bref, pendant qu’on vous maintient les yeux ouvert avec des sortes d’écarte-paupières enduits de liquide gluant, une infirmière vous plante une perfusion dans le poignet qui vous envoie un joli liquide vert jaune qui colore votre bras à mesure qu’il circule dans votre sang et remonte ainsi vers vos yeux. Pendant ce temps l’ophtalmo (si vous êtes un petit veinard comme moi ce sera l’interne qui pratique sa première angio) vous passe un flash à 2cm de l’oeil et mesure l’étendue des dégâts de votre rétine. Durée du procès: 5 minutes. Verdict: coupable. Sentence: 10 séances de laser.

Il était une fois... Orange mécanique

  • le laser

Il faut imaginer une jeudi matin de novembre à Paris, pluvieux, glacial, il fait encore nuit. 7h je mets les gouttes que m’a données le praticien pour dilater mes pupilles et sors de chez moi. Arrivé au metro je commence à voir flou, je ne m’en sors pas trop mal. Passent 40 minutes de trajet ou je ne peux évidemment pas jouer à Candy Crush Saga ni lire un bouquin puisque je me suis mué en taupe.

b150-640x440

Le centre laser des Quinze Vingt est accueillant, on me guide à la salle d’attente et là, stupéfaction, je suis LE specimen de moins de 60 ans qui fait du laser. Salle d’attente bondée, il pleut toujours dehors mais je ne le saurai que 3 heures plus tard car il n’y a pas de fenêtres. Je précise que la séance dure 5 minutes mais attendez vous à « un peu » de retard si vous ne les faîtes pas dans le privé. Une infirmière m’offre un Dafalgan « en prévision » et l’attente commence. Je ne peux rien faire je ne vois rien; hormis les petites vieilles qui sortent chancelantes de la salle à l’écriteau « Laser ». 2 heures plus tard on m’appelle (autant vous dire que le stress a eu le temps de monter à l’inverse de l’effet du Dafalgan). Le médecin m’accueille dans un box puisque la salle compte plusieurs lasers. Une table me sépare du praticien, sur celle-ci, l’engin de terreur. Je place mon menton dans l’encolure, le médecin place sur mon oeil une lentille qui l’empêche de se refermer et commence.

fox

Le médecin dit simplement: »je vais y aller doucement », sous la table, une pédale, et sur la table une petite molette, la pédale active le laser, la molette son intensité. A chaque pression du pied du praticien, je ressens comme un pincement au fond de l’oeil, très désagréable. Au gré de la séance je vois le médecin tourner la molette et augmenter la puissance progressivement pensant que je n’ai pas compris à quoi cette dernière servait. Ce dernier presse la pédale une fois toutes les 5 secondes environ pendant 5 minutes. La fin est particulièrement difficile puisqu’il pousse la bête au maximum. Au gré de la séance ma vision se noircit, si bien, que la fin approchant l’oeil soigné ne voit plus. Les lasers lacèrent ma tête je me sens très mal, je ne peux pas bouger je ne vois rien, tout ceci devient très oppressant, et j’entends la phrase salutaire « voilà c’est terminé ». Le rêve sauf que, ce n’est pas terminé, ce n’était que la première des 10 séances. Je prends mon rdv pour la prochaine séance et m’échappe de l’hôpital, je rejoins mon lit à l’autre bout de Paris et y m’étends la journée.

Les autres séances seront sensiblement des doubles de la première. On s’habitue à la douleur, on prend sur soi et on regrette de ne pas avoir veillé plus rigoureusement à sa santé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s